Complexe d’Advance
Étiquette stratigraphique : [arch][ppro]adv
Symbole cartographique : ApPadv

Première publication : 1 novembre 2017
Dernière modification : 29 janvier 2019

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
ApPadv3 Monzodiorite et diorite quartzifère foliées
ApPadv2 Gneiss monzogranitique et monzodioritique
ApPadv2a Monzogranite, diorite, diorite quartzifère, tonalite et granite mylonitisés
ApPadv1 Gneiss dioritique à dioritique quartzifère
ApPadv1a Diorite et diorite quartzifère foliées
 
Auteur :Charette et al., 2019
Âge :Archéen; Paléoprotérozoïque
Coupe type :Aucune
Région type :Région du lac Mistinibi (feuillet SNRC 23P15)
Province géologique :Province de Churchill
Subdivision géologique :Domaine lithotectonique de Mistinibi-Raude
Lithologie :Gneiss felsique à intermédiaire et intrusions associées
Type :Lithodémique
Rang :Complexe
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

Le Complexe d’Advance a été défini et intégré à la carte de compilation du SIGÉOM par Charette et al. (2019) à la suite de travaux de terrain à l’été 2016 et dans le cadre de la synthèse régionale du sud-est de la Province de Churchill (SEPC; Lafrance et al., 2018). Ce complexe représente un ensemble de gneiss felsiques à intermédiaires et d’intrusions déformées. Ces lithologies ont d’abord été reconnues dans les régions du lac Leif (Owen, 1989), du lac de la Hutte Sauvage (van der Leeden, 1994), du lac Mistinibi (van der Leeden, 1995) et du lac Zeni (Hammouche et al., 2012). Dans le secteur de la Zone de cisaillement de la Rivière George, les unités du Complexe d’Advance ont dans un premier temps été associées au Complexe de la George, un assemblage de gneiss au protolite incertain. Cette dernière unité, qui regroupait un ensemble de roches fortement déformées qui incluait des métavolcanites, des métavolcanoclastites, des paragneiss, des orthogneiss et des intrusions, a été abandonnée dans le cadre de la synthèse régionale du SEPC.

Le nom de cette unité vient du lac Advance localisé dans le feuillet SNRC 23P07.

 

Description

Le Complexe d’Advance est principalement constitué de gneiss granitique à monzodioritique contenant des niveaux décamétriques à kilométriques de gneiss dioritique et dioritique quartzifère. Les gneiss sont communément injectés de rubans centimétriques à décimétriques de granite rosé subparallèles à la gneissosité. Localement, des intrusions déformées kilométriques sont associées à ces gneiss. Le Complexe d’Advance est divisé en trois unités informelles: 1) une unité de gneiss dioritique (ApPadv1); 2) une unité de gneiss monzogranitique et monzodioritique (ApPadv2); et 3) une unité de monzodiorite et de diorite quartzifère foliées (ApPadv3).

Les gneiss et les intrusions du Complexe d’Advance sont affectés par des corridors de déformation régionaux tels que les zones de cisaillement de la Rivière George et de Zeni. Au sein de ces corridors, le rubanement des gneiss devient plus régulier et droit (gneiss droit) et l’on note une diminution significative de la granulométrie. Par endroits, ces zones de déformation présentent une altération importante, les principales étant en chlorite, en séritice, en hématite et en carbonate.

 

Complexe d’Advance 1 (ApPadv1) : Gneiss dioritique à dioritique quartzifère

L’unité ApPadv1 est constituée de gneiss de composition dioritique à dioritique quartzifère. Cette lithologie avait précédemment été reconnue dans les régions du lac Mistinibi (unité E1c de van der Leeden, 1995) et du lac Leif (unité E1e d’Owen, 1989 et de Danis, 1991). Dans la région du lac Zeni, Hammouche et al. (2012) avaient inclus les gneiss dioritiques dans une unité de gneiss indifférenciés (M1h). Cette unité a été réassignée à l’unité ApPadv1 par Charette et al. (2019).

Le gneiss gris moyen à foncé de l’unité ApPadv1 possède une granulométrie fine à moyenne et est localement magnétique. Il montre communément une structure rubanée associée à la présence d’injections rosées à blanchâtres concordantes à subconcordantes à la gneissosité et à des variations du contenu en minéraux mafiques (20 à 35 %). Par endroits, un aspect moucheté est donné par des amas lenticulaires de minéraux mafiques, de petits porphyroclastes de plagioclase et de porphyroblastes millimétriques de hornblende verte localement pœcilitique. En lame mince, la roche est partiellement recristallisée et présente communément des zones de déformation obliques à la gneissosité qui sont marquée s par une réduction de grain importante. Les minéraux mafiques comprennent une hornblende zonée (verte au centre à vert bleuté en bordure) et la biotite brune en plus faible quantité. Le sphène et l’épidote sont présents en quantités non négligeables (1 à 4 %) et forment de petits amas alignés dans la gneissosité. Les autres phases accessoires incluent les minéraux opaques, l’allanite (communément au cœur des cristaux d’épidote), le zircon, l’apatite et la monazite. L’unité ApPadv1 contient aussi une diorite poivre et sel homogène, granoblastique et foliée qui forme, par endroits, des niveaux centimétriques à décimétriques intercalés dans le gneiss dioritique.

Complexe d’Advance 1a (ApPadv1a) : Diorite et diorite quartzifère foliées

Dans le secteur nord-est de la région du lac Zeni (feuillets 23P01 et 13M04), la sous-unité ApPadv1a comprend une diorite et une diorite quartzifère foliées, localement mylonitisées, à granulométrie fine à moyenne et localement magnétiques. Ces lithologies, précédemment incluses dans la division lithologique « I2Ja » de Hammouche et al. (2012), étaient décrites comme une roche migmatitisée comprenant localement des enclaves de paragneiss et de tonalite gneissique. Des rubans granitiques à granodioritiques forment de 10 à 40 % de la roche. Ces rubans contiennent 15 à 50 % de minéraux mafiques, essentiellement de la hornblende et de la biotite, et renferment localement des porphyroclastes de feldspath potassique de 1 à 2 cm de longueur. Des niveaux métriques ou des amas d’amphibolite représentent de 5 à 40 % de la surface des affleurements.

 

 

Complexe d’Advance 2 (ApPadv2) : Gneiss monzogranitique et monzodioritique

Le gneiss de l’unité ApPadv2 est de composition monzogranitique à monzodioritique. Cette lithologie avait été reconnue dans les régions des lacs Leif et Mistinibi, où elle avait été assignée à une unité de roches plutoniques non différenciées (F1d d’Owen, 1989 et F1ce de van der Leeden, 1995).

Le gneiss est de couleur gris moyen à gris rosé avec une patine d’altération plus claire. La structure gneissique et rubanée est soulignée par une ségrégation moyenne à intense des minéraux mafiques, par la présence de rubans millimétriques à centimétriques de granite leucocrate blanchâtre à rosé (10 à 30 %) et par des injections granitiques rosées centimétriques à décimétriques subconcordantes à la gneissosité. Les rubans granitiques sont discontinus, lenticulaires et porphyroclastiques alors que les injections montrent une granulométrie plus grossière et sont occasionnellement porphyroclastiques. Localement, une forte concentration de rubans et d’injections est associée à un rubanement chaotique qui donne au gneiss un aspect de migmatite. La roche est variablement magnétique. Des niveaux centimétriques à métriques de diorite similaire à celle de l’unité ApPadv1 sont également intercalés dans le gneiss monzogranitique à monzodioritique. En lame mince, le gneiss de l’unité ApPadv2 est modérément recristallisé et les minéraux mafiques (5 à 20 %) sont concentrés en lamines. La recristallisation en bordure de grain est commune et les minéraux de la matrice montrent localement une orientation préférentielle qui souligne la déformation importante du gneiss. La hornblende ou la biotite constitue le minéral mafique dominant, mais les deux sont toujours présents. La hornblende forme localement des porphyroblastes millimétriques. L’épidote et le sphène sont observés en quantités notables (1 à 3 %) en association avec les lamines mafiques. Les minéraux accessoires incluent les minéraux opaques, l’allanite (en association avec l’épidote), l’apatite et les carbonates. Par endroits, une forte altération en hématite donne une patine rose foncé à la roche.

 

Complexe d’Advance 2a (ApPadv2a) : Monzogranite, diorite, diorite quartzifère, tonalite et granite mylonitisés

Dans le secteur nord-est de la région du lac Zeni (feuillets 23P01 et 13M04), la sous-unité ApPadv2a est constituée d’une alternance de roches felsiques et intermédiaires (monzogranite, diorite, diorite quartzifère, tonalite et granite) mylonitisées. Ces roches étaient précédemment assignées à l’unité lithologique « T2a » et en partie à l’unité « M4a » de Hammouche et al. (2012); cette dernière regroupait des paragneiss et des gneiss de composition felsique à intermédiaire (maintenant assignés au Complexe d’Advance). Les roches de la sous-unité ApPadv2a ont une granulométrie fine à moyenne et une structure rubanée à gneissique marquée par des rubans millimétriques à centimétriques plus riches en minéraux ferromagnésiens, ainsi que par la présence fréquente de rubans de quartz. Les minéraux sont fortement étirés et l’on note par endroits des porphyroclastes de feldspath potassique de 1 à 3 cm. Le grenat est localement observé sous la forme de porphyroclastes pœcilitiques. Ces roches peuvent aussi contenir de la magnétite, du clinopyroxène, de l’orthopyroxène, de l’épidote et de l’apatite. L’altération se manifeste par la présence d’épidote, de séricite et de chlorite. Des enclaves ou des niveaux décamétriques d’amphibolite fortement foliée et finement grenue sont présents ici et là dans les roches mylonitiques. Ces roches mafiques se composent de hornblende, d’actinote, de plagioclase et de quantités moindres de biotite, de grenat localement idiomorphe (1 à 7 %), de clinopyroxène (1 à 2 %), de magnétite et, plus rarement, de quartz (<5 %).

Complexe d’Advance 3 (ApPadv3) : Monzodiorite et diorite quartzifère foliées

L’unité ApPadv3 comprend des intrusions déformées de composition monzodioritique à dioritique quartzifère, localement granitique. La roche à grain moyen présente une couleur variable en fonction de sa composition (gris rosé, rosée ou mouchetée gris et noir). Des porphyroclastes lenticulaires (0,5 à 2 cm) de plagioclase et de feldspath potassique recristallisés sont couramment observés. Les minéraux mafiques (biotite et hornblende) forment 10 à 25 % de la roche et se présentent en lamines ou en amas lenticulaires marquant une foliation bien développée. En lame mince, une recristallisation partielle de la matrice est notée entre les porphyroclastes. L’épidote (1 à 2 %) est associée aux minéraux mafiques et comprend localement des cœurs d’allanite. Les minéraux accessoires incluent les minéraux opaques, le sphène et l’apatite. On note par endroits la présence de niveaux ou d’enclaves décimétriques à métriques de diorite à granulométrie fine similaire à celle de l’unité ApPadv1.

Épaisseur et distribution

Le Complexe d’Advance forme une bande de 5 à 10 km de puissance dans les secteurs centre-ouest et sud du Domaine lithotectonique de Mistinibi-Raude (Charette et al., 2019). Cette bande d’orientation générale N-S dans la portion la plus septentrionale du complexe bifurque vers le NW-SE dans la région du lac Zeni plus au sud. Des lambeaux d’épaisseur hectométrique à kilométrique sont aussi reconnus dans les paragneiss et les migmatites du Complexe de Mistinibi (pPmis). L’unité ApPadv2 (1015 km2) couvre la superficie la plus importante. L’unité ApPadv1 (159 km2) et les sous-unités ApPadv1a (126 km2) et ApPadv2a (68 km2) sont de superficies plus restreintes. L’unité ApPadv3 (38 km2) forme des intrusions étirées et localement plissées de 0,5 à 1,5 km d’épaisseur.

Datation

Aucune lithologie présentement associée au Complexe d’Advance n’a été datée. Toutefois, le Complexe de Zeni comprend une unité de mylonites tonalitiques à granitiques (ApPzen2) localisée dans leur prolongement. Ces roches sont similaires aux gneiss felsiques à intermédiaires du Complexe d’Advance et celles-ci ont été datées à environ 2480 Ma (David et al., 2009).

Relations stratigraphiques

Le Complexe d’Advance est la principale unité d’orthogneiss du Domaine lithotectonique de Mistinibi-Raude et semble représenter le socle dans ce secteur. Toutes les lithologies du Complexe d’Advance sont injectées par les granitoïdes de la Suite de Dumans (pPdmn) et constituent, par endroits, des enclaves dans ceux-ci. Les gneiss du Complexe d’Advance forment des lambeaux dans les paragneiss et les migmatites du Complexe de Mistinibi (pPmis) et sont parallélisés dans le grain tectonique ou plissés avec ces derniers.

Dans la région du lac Zeni (feuillets 23P01 et 23I16), les mylonites tonalitiques à granitiques, intermédiaires par endroits, ont été associées au Complexe de Zeni (ApPzen2) par Hammouche et al. (2012). La continuité structurale et la similitude lithologique entre les unités ApPadv2 et ApPzen2 pourraient indiquer un lien génétique entre ces dernières.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
DANIS, D.Géologie de la région du lac Raude, Territoire-du-Nouveau-Québec. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; ET 88-10, 73 pages, 5 plans.1991ET 88-10
DAVID, J. – MOUKSHIL, A. – CLARK, T. – HÉBERT, C. – NANTEL, S. – DION, C. – SAPIN, A.-A.Datation U-Pb effectuées dans les provinces de Grenville et de Churchill en 2006-2007. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; RP 2009-03, 32 pages.2009RP 2009-03
HAMMOUCHE, H. – LEGOUIX, C. – GOUTIER, J. – DION, C.Géologie de la région du lac Zeni. Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2012-02, 35 pages, 1 plan.2012RG 2012-02
LAFRANCE, I. – CHARETTE, B. – VANIER, M.-A.

Sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada : synthèse de la géologie. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.

2018Bulletin géologiQUE
CHARETTE, B. – LAFRANCE, I. –  VANIER, M.-A. – GODET, A.Domaine de Mistinibi-Raude, sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada : synthèse de la géologie. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.2019Bulletin géologiQUE
OWEN, J. V.Géologie de la région du lac Leif, Territoire-du-Nouveau-Québec. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; ET 87-18, 56 pages, 3 plans.1989ET-87-18
VAN DER LEEDEN, J.Géologie de la région du lac de la Hutte Sauvage, Territoire-du-Nouveau-Québec. Ministère de l’Énergie et des Ressources; MB 94-32, 109 pages, 2 plans.​1994MB 94-32
VAN DER LEEDEN, J.Géologie de la région du lac Mistinibi, Territoire-du-Nouveau-Québec. Ministère des Ressources naturelles, Québec; MB 95-45, 107 pages, 3 plans.​1995MB 95-45

 

1 novembre 2017