Formation de Hull
Étiquette stratigraphique : [ordm]hul
Symbole cartographique : Omhul

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur :
Raymond, 1914
Âge :
Ordovicien moyen
Stratotype :
Aucun
Région type :
Région de Gatineau (feuillet SNRC 31G05)
Province géologique :
Plate-forme du Saint-Laurent
Subdivision géologique :
Plate-forme des Basses-Terres du Saint-Laurent
Lithologie :

Calcaire avec passages de shale

Type :
Lithostratigraphique
Rang :
Formation
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

La Formation de Hull, anciennement « calcaires ou lits de Hull », a été établie par Raymond (1914) pour nommer la zone à crinoïdes du Groupe de Trenton dans la région de Gatineau et d’Ottawa (Ontario). Le nom fait référence à l’ancienne ville de Hull, aujourd’hui un arrondissement de la ville de Gatineau. Dans le nord-ouest de New York, Kay (1937) suggère d’inclure également les « lits à Dalmanella » qui surplombent les lits à crinoïdes dans la Formation de Hull. Le terme Kirfield a par la suite été utilisé en Ontario pour définir cette même unité.

Description

La Formation de Hull se compose de calcaire à crinoïdes et de passages de shale (Raymond, 1914; Kay, 1937; Young, 1964; Globensky, 1993). Selon Young (1964), la Formation de Hull, autant du côté ontarien que québécois, montre une diminution notable de la quantité de shale par rapport aux lits sous-jacents et sus-jacents de la Formation de Deschambault. Les interstratifications de shale sont relativement mineures comparativement aux couches denses de calcaire à crinoïdes, cristallin et pur, typique de la Formation de Hull.

Épaisseur et distribution

 Au Québec, la Formation de Hull se retrouve dans la région de Gatineau (feuillet 31G05) où elle affleure sur moins de 10 km et est tronquée par des failles de cisaillement régionales. Elle y mesure 10,6 m d’épaisseur (Globensky, 1993).

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

La Formation de Hull peut être corrélée en partie avec la Formation de Deschambault (Young, 1964).

Paléontologie

Les principaux fossiles de cette unité sont Parastrophina hemiplicata (Hall), Encrinurus cybeliformis Raymond, Hemiarges paulianus (Clark), Bathyurus ingalli Raymond (Raymond, 1914; Young, 1964; Globensky, 1993).

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

GLOBENSKY, Y. 1993. LEXIQUE STRATIGRAPHIQUE CANADIEN – VOLUME V-B – REGION DES APPALACHES, DES BASSES-TERRES DU SAINT-LAURENT ET DES ILES DE LA MADELEINE. MRN. DV 91-23, 336 pages.

 

Autres publications

KAY, G.M. 1937. Stratigraphy of the Trenton Group. Geo­logical Society of America Bulletin; volume 48, pages 233-302.

RAYMOND, P.E. 1914. The Trenton Group in Ontario and Quebec. In: Summary report of the Geological Survey, Department of Mines, for the calendar year 1912; Geological Survey of Canada, pages 342-350. https://doi.org/10.4095/104068

YOUNG, F.G. 1964. Petrology of the Deschambault Forma­tion, Trenton Group, St. Lawrence Lowlands of Quebec. Thèse de maîtrise, Université McGill, Montréal. http://digitool.Library.McGill.CA:80/R/-?func=dbin-jump-full&object_id=116742&silo_library=GEN01

 

 

 

14 juin 2019