2014-FT-3038A
 
Lithologie : Tonalite
Unité stratigraphique : Complexe gneissique de Laganière (nAlag1)

Publiée le :  
 

 

 

Numéro d’échantillon : 2014-FT-3038A
Lithologie : Tonalite
Âge 1 (évènement) : 2714,1 ±3,6 Ma (cristallisation magmatique)
Province géologique : Province de Grenville
Subdivision géologique : Parautochtone
Unité stratigraphique : Complexe gneissique de Laganière (nAlag1)
Feuillet SNRC : 32I04
Zone UTM NAD 83 : 18
Estant : 602523
Nordant : 5561729
Méthode d’analyse :

ID-TIMS et LA-HR-ICP-MS sur zircons (méthode d’analyse décrite dans le MB 2018-16, pages 19 à 21)

 

 

 

Géologie et description de l’échantillon

L’échantillon 2014-FT-3038A est une tonalite à biotite foliée à grain moyen à grossier provenant du Complexe gneissique de Laganière. L’épidote et l’hématite constituent des minéraux secondaires. La foliation est particulièrement mise en évidence par des schlierens de biotite repris par un plissement isoclinal. La partie centrale de ces plis peut être occupée par des injections de pegmatite. Ces structures montrent les évidences de transposition associée à l’Orogenèse grenvillienne.

Objectif de l’analyse géochronologique

L’âge des roches intrusives felsiques du Parautochtone de la Province de Grenville à l’est de Chibougamau est peu contraint. Joly (1991) a obtenu un âge de 2620,5 ±1,9 Ma pour un orthogneiss tonalitique à biotite prélevé à ~110 km au sud du secteur d’intérêt. Les âges des plateaux 39Ar/40Ar sur hornblende indiquent que les conditions métamorphiques grenvilliennes maximales ont été atteintes à 1298 Ma, avec un âge de refroidissement compris entre 1010 Ma et 953 Ma (Baker, 1980). L’objectif de l’analyse est de déterminer l’âge de mise en place de la tonalite.

Géochronologie

 

Les zircons de la tonalite sont prismatiques, courts et hexagonaux en section. Ils sont incolores et peuvent présenter des microfractures ainsi qu’une surcroissance d’épaisseur variable.

 

Même si les prismes partagent une même morphologie, on identifie deux types de structures internes en cathodoluminescence, soit des sections homogènes et sans structure ou des cristaux avec une zonation en secteur. Tous les cristaux possèdent des surcroissances.

 

Des analyses ID-TIMS ont été réalisées à partir de fragments de zircons traités par abrasion à l’air. Ces zircons sont riches en uranium (140-330 ppm U) avec des rapports Th/U variant de 0,170 à 0,523. Ils ont livré des résultats discordants (4,7 à 0,7 %) et des âges 207Pb/206Pb compris entre 2708,3 Ma et 2657,6 Ma. Les rapports Th/U varient linéairement en fonction de l’âge et inversement en fonction du pourcentage de discordance. Les résultats se distribuent le long de deux droites discordia. Le calcul de régression linéaire pour chacune d’elles a permis d’obtenir des intersections supérieures et inférieures correspondant à des âges de 2698 ±9 Ma et de ~1000 Ma (MSWD = 30) pour la première discordia et de 2714,1 ±3,6 Ma et de ~1000 Ma (MSWD = 1,5; probabilité de 0,21) pour la seconde. Cet âge de 2714,1 ±3,6 Ma est interprété comme l’âge de mise place de la tonalite..

 

Cinquante analyses par ablation laser ont été effectuées pour autant de cristaux. Parmi les résultats obtenus, quelques-uns sont concordants ou montrent une faible discordance inverse (-3 %), mais plusieurs affichent des discordances qui peuvent atteindre jusqu’à 20 %. Les âges 207Pb/206Pb s’étalent de 2721 Ma à 2624 Ma. Les rapports Th/U varient en fonction de l’âge apparent. Sauf exception, les zircons plus anciens, soit entre 2720 Ma et 2680 Ma, ont des rapports qui varient de 0,30 à 0,62, alors que les rapports des zircons plus jeunes sont compris entre 0,07 et 0,26. Sur le diagramme concordia, les analyses semblent effectivement définir deux droites discordia. Le calcul de régression pour chacune de ces droites fait ressortir un âge plus ancien à 2708,8 ±4,5 Ma (MSWD = 3,2), comparable à l’âge ID-TIMS de 2714,1 ±3,6 Ma, et un âge plus jeune à 2684,0 ±8,0 Ma (MSWD = 6,0) qui témoigne d’un métamorphisme néoarchéen. L’intersection inférieure de cette seconde discordia correspond à un âge de 604 ±180 Ma qui peut être interprété comme le résultat combiné d’un évènement thermique grenvillien et d’une perte en Pb récente.

Les résultats des analyses sont disponibles dans le SIGÉOM et accessibles en cliquant sur ce lien (voir fichiers Excel dans MB201816ADN001.zip).

Interprétation

L’âge de mise en place de la tonalite à biotite foliée du Complexe gneissique de Laganière est contemporain à celui des grandes intrusions synvolcaniques de la région de Chapais-Chibougamau, notamment le Pluton d’Anville (2714,8 ±0,6 Ma; Augland et al., 2016), les gneiss tonalitiques de la Suite intrusive de Lapparent (2713,4 ±1,1 Ma et 2711,4 ±1,1 Ma; Mortensen, 1993) et les phases précoces du Pluton de Chibougamau (2718 à 2714 Ma; Krogh, 1982; Pilote et al., 1996; Pilote et al., 1997; Joanisse, 1998).

Auteurs

Rôle Nom Courriel Année
Géochronologie Jean David, géo., Ph. D. jean.david@mern.gouv.qc.ca 2014-2016
Échantillonnage et interprétation François Leclerc, géo.,  Ph. D. francois.leclerc@mern.gouv.qc.ca 2014
Coordination Francis Talla Takam, géo.,  Ph. D. francis.tallatakam@mern.gouv.qc.ca 2020

Références

 

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

AUGLAND, L.E., DAVID, J., PILOTE, P., LECLERC, F., GOUTIER, J., HAMMOUCHE, H., LAFRANCE, I., TALLA TAKAM, F., DESCHÊNES, P.-L., GUEMACHE, M.A., 2016. Datations U-Pb dans les provinces de Churchill et du Superieur effectuées au GEOTOP en 2012-2013. MERN; RP 2015-01, 43 pages.

DAVID, J., 2018. Datations U-Pb dans la Province du Supérieur effectuées au GEOTOP en 2015-2016. MERN; MB 2018-16, 24 pages.

PILOTE, P., DION, C., MORIN, R., 1996. Géologie et évolution métallogénique de la région de Chibougamau : des gites de type Cu-Au-Mo porphyriques aux gisements filoniens mésothermaux aurifères. MRN; MB 96-14, 178 pages.

PILOTE, P., DION, C., JOANISSE, A., DAVID, J., MACHADO, N., KIRKHAM, R.V., ROBERT, F., 1997. Géochronologie des minéralisations d’affiliation magmatique de l’Abitibi, secteurs Chibougamau et de Troilus-Frotet: implications géotectoniques. MRN; séminaire d’information sur la recherche géologique, programme et résumés, DV 97-03, page 47.

 

Autres publications 

BAKER, D.J., 1980. The metamorphic and structural historic of the Grenville Front near Chibougamau, Quebec. University of Georgia; Ph. D. thesis, 464 pages.

JOANISSE, A., 1998. Géochronologie des minéralisations filoniennes à Cu-Au retrouvées dans le Complexe du Lac Doré. Université du Québec à Montréal; mémoire de maîtrise, 51 pages.

JOLY, M., 1991. Application des méthodes de datation uranium‐plomb (U‐Pb) sur zircon, rubidium‐strontium (Rb‐Sr) et samarium‐néodyme (Sm‐Nd) aux gneiss parautochtones de la Province de Grenville. Université de Montréal; mémoire de maîtrise, 113 pages.

KROGH, T.E., 1982. Improved accuracy of U-Pb zircon ages by the creation of more concordant systems using air abrasion technique. Geochimica Cosmochimica Acta; volume 46, pages 637-649. doi.org/10.1016/0016-7037(82)90164-8

MORTENSEN, J.K., 1993. U-Pb geochronology of the eastern Abitibi subprovince. Part 1: Chibougamau – Matagami – Joutel region. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 30, pages 11-28. doi.org/10.1139/e93-002

 

 

10 novembre 2020