Lithogéochimie des unités géologiques de la région du lac Cadieux

Les tableaux ci-dessous résument les caractéristiques lithogéochimiques des unités géologiques de la région du lac Cadieux. Ces unités sont décrites dans le Bulletin géologiQUE couvrant ce territoire et dans le Lexique stratigraphique du Québec. Les 223 analyses utilisées pour ce traitement proviennent d’échantillons recueillis lors des campagnes de cartographie du Ministère à l’été 2018.
 
Les analyses sélectionnées sont celles des unités lithologiques qui ont été jugées pertinentes pour le traitement lithogéochimique, et dont la somme des oxydes d’éléments majeurs se situe entre 98,5 % et 101,5 % avec une perte au feu (LOI) de <3 % (sauf pour les échantillons de roche ultramafique). Les analyses ont été réalisées par le laboratoire Actlabs d’Ancaster, en Ontario.
 
La majorité des échantillons ont été analysés pour les oxydes majeurs, les éléments traces et les métaux usuels. Les analyses ont été effectuées par différentes techniques selon les éléments, telles que la spectrométrie de masse au plasma par induction couplée (ICP-MS), la spectrométrie d’émission optique au plasma par induction couplée (ICP-AES) et l’activation neutronique (INAA).
 
Dans les tableaux ci-dessous, pour chaque unité géologique analysée, les profils et les ratios des éléments des terres rares des échantillons, ainsi que les profils multiéléments, sont en majorité représentés par des enveloppes produites à partir des profils des échantillons se situant entre les 25e et 75e percentiles de la population totale d’échantillons. Une telle représentation a été retenue pour simplifier la visualisation des profils. Les enveloppes et les ratios présentés sont donc indicatifs.
 
La norme CIPW a été calculée par le logiciel Lithomodeleur version 3.6.3 (Trépanier, 2011) et a servi à la réalisation des diagrammes de classification normatifs pour les roches mafiques et ultramafiques (Streckeisen, 1976). Lithomodeleur a été utilisé pour la confection de tous les diagrammes géochimiques dans les tableaux ci-dessous.

 

 

Complexe gneissique et intrusif

Unité stratigraphique ou lithodémique

Classification/Type de roche

Affinité Environnement géodynamique

Nb. Mg

Terres rares

Diagramme multiéléments

Remarques

Complexe de Misasque (Amiq)

15 échantillons

 

  • Tonalite homogène et
    gneissique

 

  • Granite homogène

(Diagrammes)

 

Tonalite homogène et gneissique (I1D)

Granitoïde magnésien, généralement calcique à calco-alcalin et peralumineux (type I);

Granite homogène (I1B)

Granitoïde ferrifère à magnésien, calco-alcalin à alcalin et peralumineux (type I)

(Diagrammes)

 

Granite d’arc volcanique

(Diagrammes)

Tonalite homogène et gneissique (I1D)

17,48 à 28,12

Granite homogène (I1B)

3,57 à 23,49

Tonalite homogène et gneissique (I1D)

10,58 < (La/Yb)N < 51,98

4,11 < (La/Sm)N < 9,13

1,17 < (Gd/Yb)N < 5,05

0,46 < Eu/Eu* < 2,43

(Diagramme)

 

Granite homogène (I1B)

12,71 < (La/Yb)N < 61,57

3,43 < (La/Sm)N < 6,52

1,75 < (Gd/Yb)N < 4,54

0,12 < Eu/Eu* < 1,23

(Diagramme)

 

Tonalite homogène et gneissique (I1D)

Anomalies négatives en : Nb-Ta, P, Ti (fortes), Sm (faible);

Anomalies positives en : La-Ce (fortes), Zr-Hf (faibles)

(Diagramme)

 

Granite homogène (I1B)

Anomalies négatives en : Nb-Ta, P, Ti (fortes), Sm (faible);

Anomalies positives en : La-Ce (fortes)

(Diagramme)

Les roches tonalitiques et granitiques du Complexe de Misasque montrent des spectres multiéléments similaires. Les roches granitiques sont plus évoluées.

 

Le granite est plus enrichi en terres rares que la tonalite, et présente une anomalie négative en Eu.

 
 

Roches supracrustales

 

Unité stratigraphique ou lithodémique

Classification/Type de roche

Affinité

Environnement tectonique

Nb. Mg

Terres rares

Diagramme multiéléments

Remarques

Roches volcaniques et associées

Formation de Dolent (nAdln1)

27 échantillons

Basalte subalcalin et basalte andésitique

(Diagrammes)

Tholéitique

(Diagrammes)

Basalte d’arc insulaire;

Source : N-MORB qui aurait subi de la contamination crustale

(Diagrammes)

29,75 à 57,46

0,57 < (La/Yb)N < 2,77

0,51 < (La/Sm)N < 2,05

0,96 < (Gd/Yb)N < 1,49

0,71 < Eu/Eu* < 1,34

(Diagramme)

Faibles anomalies négatives en : Nb, Ta, P;

Faibles anomalies positives en : La, Ce

(Diagramme)

Patron de terres rares relativement plat qui est légèrement plus enrichi que le profil de terres rares de l’unité nAdln2.

Formation de Dolent (nAdln2)

5 échantillons

Amphibolite et gabbro

(Diagrammes)

Tholéitique

(Diagrammes)

Basalte d’arc insulaire;

Source : N-MORB qui aurait subi de la contamination crustale

(Diagrammes)

39,63 à 52,79

0,47 < (La/Yb)N < 1,29

0,76 < (La/Sm)N < 1,03

0,81 < (Gd/Yb)N < 1,59

0,87 < Eu/Eu* < 1,06

(Diagramme)

 

Faibles anomalies négatives en : Nb, Ta, P;

Faibles anomalies positives en : La, Ce

(Diagramme)

 

Patron de terres rares relativement plat qui est légèrement plus appauvri que le profil de terres rares de l’unité nAdln1 (plus primitif).

Formation de Dolent (nAdln6)

2 échantillons

Rhyodacite

(Diagrammes)

Calco-alcalin

(Diagrammes)

Ne s’applique pas. 29,30 à 32,00

10,57 < (La/Yb)N < 13,78

4,87 < (La/Sm)N < 5,02

1,37 < (Gd/Yb)N < 1,50

0,47 < Eu/Eu* < 0,57

(Diagramme)

Anomalies négatives en : Nb, P, Ti (fortes), Ta, Sm (faibles);

Anomalies positives : Th, La, Ce (fortes)

(Diagramme)

Fort enrichissement en terres rares légères par rapport au terres rares lourdes. Anomalie négative en Eu.

Complexe de Mabille (nAmbi5)

5 échantillons

Amphibolite et basalte

(Diagrammes)

Tholéitique

(Diagrammes)

Basalte d’arc insulaire;

Source : N-MORB qui aurait subi de la contamination crustale

(Diagrammes)

17,51 à 57,28

0,77 < (La/Yb)N < 1,78

0,89 < (La/Sm)N < 1,57

0,89 < (Gd/Yb)N < 1,33

0,83 < Eu/Eu* < 0,93

(Diagramme)

Faibles anomalies négatives en : Nb, Ta, P;

Faibles anomalies positives en : La, Ce

(Diagramme)

Patron de terres rares relativement plat

Roches sédimentaires

Complexe de Laguiche (nAlgi2a)

16 échantillons

Paragneiss de wacke et métatexite, injection et mobilisat felsique de composition granodioritique à granitique

(Diagrammes)

Ne s’applique pas.

Roches sédimentaires dérivées de la croûte supérieure (TTG), non recyclée et peu altérée;

 

Environnement géotectonique : arc continental

(Diagrammes)

Paragneiss (M4)

29,43 à 38,71

 

Injection et mobilisat felsique (I1)

12,10 à 26,68

Paragneiss (M4)

11,14 < (La/Yb)N < 55,22

4,06 < (La/Sm)N < 5,34

1,66 < (Gd/Yb)N < 4,06

0,71 < Eu/Eu* < 1,15

(Diagramme)

 

Injection et mobilisat felsique (I1)

1,60 < (La/Yb)N < 74,28

3,35 < (La/Sm)N < 7,10

0,33 < (Gd/Yb)N < 7,78

0,23 < Eu/Eu* < 3,56

(Diagramme)

Paragneiss (M4)

Anomalies négatives en : Nb, Ta, P (fortes), Sm, Ti (faibles);

Anomalies positives en : La, Ce, Nd (fortes), Zr, Hf (faibles)

(Diagramme)

 

Injection et mobilisat felsique (I1)

Anomalies négatives en : Nb, Ta, P, Ti (fortes), Sm (faible);

Anomalies positives en : La, Ce (fortes), Nd, Hf (faibles)

(Diagramme)

Les unités sédimentaires nAlgi2a, nAlgi2c et nAlgi4b sont indissociables du point de vue géochimique. Ce sont des paragneiss dérivés de wacke qui proviennent de l’érosion d’une croûte de type TTG. Ces unités ont des profils de terres rares et des spectres multiéléments similaires.

Complexe de Laguiche (nAlgi2c)

33 échantillons

Paragneiss de wacke et métatexite, injection et mobilisat felsique de composition granodioritique à granitique

(Diagrammes)

Ne s’applique pas.

Roches sédimentaires dérivées de la croûte supérieure (TTG), non recyclée et peu altérée;

 

Environnement géotectonique : arc continental

(Diagrammes)

Paragneiss (M4)

28,41 à 38,80

 

Injection et mobilisat felsique (I1)

7,27 à 26,89

 

Paragneiss (M4)

12,19 < (La/Yb)N < 24,71

3,70 < (La/Sm)N < 6,15

1,83 < (Gd/Yb)N < 2,56

0,61 < Eu/Eu* < 1,07

(Diagramme)

 

Injection et mobilisat felsique (I1)

0,29 < (La/Yb)N < 339,94

1,18 < (La/Sm)N < 11,21

0,09 < (Gd/Yb)N < 19,60

0,09 < Eu/Eu* < 3,72

(Diagramme)

 

 

Paragneiss (M4)

 

Anomalies négatives en : Nb, Ta, P (fortes), Sm, Ti (faibles);

Anomalies positives en : La, Ce, Nd (fortes), Zr, Hf (faibles)

 

 

(Diagramme)

 

Injection et mobilisat felsique (I1)

Anomalies négatives en : Nb, Ta, P, Ti (fortes), Zr (faible);

Anomalies positives en : La, Ce (fortes), Nd, Hf (faibles)

(Diagramme)

Les unités sédimentaires nAlgi2a, nAlgi2c et nAlgi4b sont indissociables du point de vue géochimique. Ce sont des paragneiss dérivés de wacke qui proviennent de l’érosion d’une croûte de type TTG. Ces unités ont des profils de terres rares et des spectres multiéléments similaires.

Complexe de Laguiche (nAlgi4b)

8 échantillons

Diatexite, granite d’anatexie, métatexite et paragneiss de wacke; injection et mobilisat felsique (granodiodioritique à granitique)

(Diagrammes)

Ne s’applique pas.

Roches sédimentaires dérivées de la croûte supérieure (TTG), non recyclée et peu altérée;

 

Environnement géotectonique : arc continental

(Diagrammes)

Paragneiss (M4)

34,48

 

Injection et mobilisat felsique (I1)

22,82 à 31,78

 

Paragneiss (M4)(La/Yb)N = 16,45

(La/Sm)N = 4,85

(Gd/Yb)N = 1,89

Eu/Eu* = 0,81

(Diagramme)

 

 

Injection et mobilisat felsique (I1)

8,40 < (La/Yb)N < 127,51

3,13 < (La/Sm)N < 8,22

0,84 < (Gd/Yb)N < 5,97

0,49 < Eu/Eu* < 5,30

(Diagramme)

 

 

 

 

Paragneiss (M4)

 

Anomalies négatives en : Nb, Ta, P (fortes), Sm, Ti (faibles);

Anomalies positives en : La, Ce, (fortes) Nd, Zr, Hf (faibles)

 

 

(Diagramme)

 

Injection et mobilisat felsique (I1)

Anomalies négatives en : Nb, Ta, P, Ti (fortes), Sm (faible);

Anomalies positives en : La, Ce (fortes), Nd, Zr, Hf (faibles)

(Diagramme)

Les unités sédimentaires nAlgi2a, nAlgi2c et nAlgi4b sont indissociables du point de vue géochimique. Ce sont des paragneiss dérivés de wacke qui proviennent de l’érosion d’une croûte de type TTG. Ces unités ont des profils de terres rares et des spectres multiéléments similaires.

Les injections et le mobilisat dans l’unité nAlgi4b sont appauvris en terres rares lourdes.

 

Roches intrusives

 

Unité stratigraphique ou lithodémique

Classification/Type de roche

Affinité

Environnement tectonique

Nb. Mg

Terres rares

Diagramme multiéléments

Remarques

Roches intrusives felsiques à intermédiaires

Pluton de Digne(mAdig)

19 échantillons

Tonalite, granodiorite et granite

(Diagrammes)

Granitoïde magnésien, généralement calcique à calco-alcalin et peralumineux (type I et S)

(Diagrammes)

Granite d’arc volcanique

(Diagrammes)

8,38 à 45,00

4,89 < (La/Yb)N < 58,00

2,98 < (La/Sm)N < 9,90

1,25 < (Gd/Yb)N < 2,85

0,37 < Eu/Eu* < 1,43

(Diagramme)

Anomalies négatives en : Nb, P (modérées), Sm, Ti (faibles);

Anomalies positives en : La, Ce (modérées), Nd, Zr, Hf (faibles)

(Diagramme)

 

Complexe de Mabille (nAmbi1)

8 échantillons

Tonalite

(Diagrammes)

Granitoïde magnésien, généralement calcique à calco-alcalin et peralumineux (type I)

(Diagrammes)

Granite d’arc volcanique

(Diagrammes)

17,07 à 26,83

4,00 < (La/Yb)N < 28,45

2,71 < (La/Sm)N < 5,69

1,13 < (Gd/Yb)N < 3,02

0,25 < Eu/Eu* < 1,07

(Diagramme)

Anomalies négatives en : Nb, P (modérées), Sm, Ti (faibles);

Anomalies positives en : Ta, La, Ce, Nd, Zr, Hf (modérées)

(Diagramme)

 

Pluton de Pisim (nApsm)

3 échantillons

Tonalite

(Diagrammes)

Granitoïde magnésien, généralement calco-alcalin et peralumineux (type I)

(Diagrammes)

Granite d’arc volcanique

(Diagrammes)

32,07 à 36,54

12,75 < (La/Yb)N < 30,64

2,97 < (La/Sm)N < 4,93

1,78 < (Gd/Yb)N < 2,98

1,26 < Eu/Eu* < 2,58

(Diagramme)

 

Anomalies négatives en : Th, Nb, Sm (faibles)

Anomalies positives en : La, Zr, Hf (modérées)

(Diagramme)

 

 

Suite de Martel (nAmrt)

4 échantillons

Granite

(Diagrammes)

Granitoïde ferrifère, calco-alcalin à alcalin et peralumineux (majoritairement type S)

(Diagrammes)

Indéterminé

(Diagrammes)

6,90 à 10,91

0,82 < (La/Yb)N < 17,34

1,09 < (La/Sm)N < 9,25

0,36 < (Gd/Yb)N < 1,62

0,01 < Eu/Eu* < 2,61

(Diagramme)

Anomalies négatives en : Nb, Ti (fortes), Ce (faible)

Anomalies positives en : Th, P, Hf (fortes), La (faible)

(Diagramme)

 

Batholite de Macleod (nAmcl)

19 échantillons

Granodiorite et monzodiorite quartzifère

(Diagrammes)

Granitoïde magnésien, généralement calco-alcalin et métalumineux (de type I)

(Diagrammes)

Granite d’arc volcanique

(Diagrammes)

34,94 à 45,73

17,68 < (La/Yb)N < 42,98

4,13 < (La/Sm)N < 6,87

2,06 < (Gd/Yb)N < 3,36

0,72 < Eu/Eu* < 1,11

(Diagramme)

Anomalies négatives en : Nb, Ta (fortes), P, Ti (modérées)

Anomalies positives en : La, Ce (fortes), Nd (modérée)

(Diagramme)

Le diagramme de classification QAP est plus représentatif que les diagrammes PQ et TAS. Les roches du Batholite de Macleod sont des granodiorites et des monzodiorites quartzifères dont le pourcentage de quartz varie entre 15 et 25 %.

Suite de Cadieux (nAcad)

9 échantillons

Monzodiorite quartzifère et granodiorite

(Diagrammes)

Granitoïde magnésien, généralement alcalin-calcique et métalumineux (de type I)

(Diagrammes)

Granite d’arc volcanique

(Diagrammes)

26,90 à 32,09

22,44 < (La/Yb)N < 61,33

3,23 < (La/Sm)N < 4,74

3,43 < (Gd/Yb)N < 5,79 

0,92 < Eu/Eu* < 1,02

(Diagramme)

 

Anomalies négatives en : Nb, Ta (fortes), P, Ti (modérées)

Anomalies positives en : La, Ce (fortes), Nd (modérée)

 

 

(Diagramme)

Les roches de la Suite de Cadieux sont moins magnésiennes et légèrement plus enrichies en terres rares légères que les roches du Batholite de Macleod et de la Suite de Lépante.

Suite de Lépante

(nAlpn)

5 échantillons

Monzodiorite quartzifère, diorite et granodiorite

(Diagrammes)

Granitoïde magnésien, généralement calco-alcalin et métalumineux (de type I)

(Diagrammes)

Granite d’arc volcanique

(Diagrammes)

41,64 à 44,90

11,63 < (La/Yb)N < 30,54

2,71 < (La/Sm)N < 5,00

2,37 < (Gd/Yb)N < 2,80

0,74 < Eu/Eu* < 1,00

(Diagramme)

 

Anomalies négatives en : Nb, Ta (fortes), P, Ti (modérées)

Anomalies positives en : La, Ce (fortes), Nd (modérée)

(Diagramme)

En lame mince et en coloration, plusieurs roches de la Suite de Lépante qui correspondent au champ de la granodiorite dans les diagrammes PQ et TAS semblent avoir une composition plus intermédiaire (monzodiorite quartzifère).

Les profils des spectres des terres rares et du diagramme multiéléments des roches de la Suite de Lépante et du Batholite de Macleod sont très similaires. On note un léger enrichissement en terres rares lourdes dans la Suite de Lépante.

               

Unité stratigraphique ou lithodémique

Classification

Affinité

Environnement tectonique

Nb. Mg

Terres rares

Diagramme multiéléments

Remarques

Roches intrusives mafiques-ultramafiques et roches associées

Enclaves dans le Pluton de Digne

(5 échantillons)

Gabbro, gabbro à olivine et pyroxénite (webstérite à olivine)

(Diagrammes)

(Diagrammes)

Tholéitique

(Diagrammes)

Ne s’applique pas.

Gabbro et gabbro à olivine

34,39 à 55,98

Pyroxénite (webstérite à olivine)

60,03

Gabbro et gabbro à olivine

 

0,70 < (La/Yb)N < 0,94

0,66 < (La/Sm)N < 0,94

1,00 < (Gd/Yb)N < 1,17

0,85 < Eu/Eu* < 1,02

 

Pyroxénite (webstérite à olivine)

 

(La/Yb)N = 30,54

(La/Sm)N = 1,05

(Gd/Yb)N = 1,58

Eu/Eu* = 0,75

(Diagrammes)

Anomalies négatives en : Nb, Ta, P (faibles);

Anomalies positives en : La, Ce (faibles)

(Diagrammes)

Diagrammes de Harker (MgO vs les éléments majeurs);

Le contenu en MgO est utilisé dans les diagrammes de Harker comme indice de différenciation magmatique. Mis à part le C2O5, tous les oxydes majeurs montrent une corrélation négative avec le MgO, des tendances compatibles avec une évolution par un processus de cristallisation fractionnée.

Formation de Dolent (nAdln3)

(5 échantillons)

Majoritairement : Pyroxénite (webstérite à olivine) et gabbro à olivine

Minoritairement : Péridotite (lherzolite)

 

(Diagrammes)

(Diagrammes)

Tholéitique

(Diagrammes)

Ne s’applique pas.

Pyroxénite (webstérite à olivine)

51,96 à 54,37

Gabbro à olivine

38,01

Péridotite (lherzolite)

61,07 à 63, 90

Pyroxénite (webstérite à olivine)

 

 

0,91 < (La/Yb)N < 1,91

0,78 < (La/Sm)N < 1,07

1,18 < (Gd/Yb)N < 1,35

1,01 < Eu/Eu* < 1,12

 

Gabbro à olivine

 

(La/Yb)N = 0,65

(La/Sm)N = 0,56

(Gd/Yb)N = 1,27

Eu/Eu* = 0,97

 

 

 

 

 

 

 

 

Péridotite (lherzolite)

 

1,22 < (La/Yb)N < 2,02

1,04 < (La/Sm)N < 1,75

1,11 < (Gd/Yb)N < 1,30

0,94 < Eu/Eu* < 1,25

 

(Diagrammes)

Anomalies négatives en : Ta, P (faibles);

Anomalies positives en : La, Ce (faibles)

(Diagrammes)

Diagrammes de Harker (MgO vs les éléments majeurs)

Le contenu en MgO est utilisé dans les diagrammes de Harker comme indice de différenciation magmatique. Mis à part le C2O5, tous les oxydes majeurs montrent une corrélation négative avec le MgO, des tendances compatibles avec une évolution par un processus de cristallisation fractionnée.

Formation de Dolent (nAdln4)

(9 échantillons)

Majoritairement : péridotite (harzburgite) et komatitite;

Minoritairement : pyroxénite (webstérite et webstérite à olivine),gabbro à olivine

 

(Diagrammes)

(Diagrammes)

Tholéitique

(Diagrammes)

Ne s’applique pas.

Péridotite (harzburgite) et komatiite

72,69 à 85, 66

Pyroxénite (webstérite et webstérite à olivine)

39,94 à 42,16

Gabbro à olivine

39,98

Péridotite (harzburgite) et komatiite

 

0,20 < (La/Yb)N < 2,50

0,31 < (La/Sm)N < 2,29

0,67 < (Gd/Yb)N < 1,25

0,04 < Eu/Eu* < 0,94

 

Pyroxénite (webstérite et webstérite à olivine)

 

0,56 < (La/Yb)N < 0,65

0,60 < (La/Sm)N < 0,61

1,06 < (Gd/Yb)N < 1,08

0,91 < Eu/Eu* < 0,96

 

Gabbro à olivine

 

(La/Yb)N = 0,75

(La/Sm)N= 0,75

(Gd/Yb)N = 1,05

Eu/Eu* = 0,98

 

(Diagrammes)

Anomalies négatives en : Nb,Ta, P (faibles), Eu (harzburgite et komatiite);

Anomalies positives en : La, Ce (faibles)

(Diagrammes)

Diagrammes de Harker (MgO vs les éléments majeurs)

Le contenu en MgO est utilisé dans les diagrammes de Harker comme indice de différenciation magmatique. Mis à part le C2O5, tous les oxydes majeurs montrent une corrélation négative avec le MgO, des tendances compatibles avec une évolution par un processus de cristallisation fractionnée.

Toutes les harzburgites de l’unité nAdln4 sont très altérées et serpentinisées (LOI entre 10,43 et 12,11 %).

Suite mafique-ultramafique de Sorbier (nAsrb)

(16 échantillons)

Majoritairement : péridotite (lherzolite), pyroxénite (webstérite à olivine);

Minoritairement : hornblendite, mélanogabbro et leucogabbro

 

(Diagrammes)

(Diagrammes)

Roches mafiques et ultramafiques : Tholéiitique;

Leucogabbro : Calco-alcalin

(Diagrammes)

Ne s’applique pas.

Péridotite (lherzolite)

67,26 à 76,28

Pyroxénite (webstérite à olivine)

53,77 à 74,57

Leucogabbro

51,98

Péridotite (lherzolite)

 

0,67 < (La/Yb)N < 1,16

0,89 < (La/Sm)N < 1,21

0,79 < (Gd/Yb)N < 1,19

0,59 < Eu/Eu* < 1,21

 

Pyroxénite (webstérite à olivine)

 

0,65 < (La/Yb)N < 6,46

0,72 < (La/Sm)N < 2,50

0,90 < (Gd/Yb)N < 1,97

0,70 < Eu/Eu* < 1,14

 

Leucogabbro

 

(La/Yb)N = 80,82

(La/Sm)N= 4,86

(Gd/Yb)N = 5,96

Eu/Eu* = 0,70

 

(Diagrammes)

Roches mafiques et ultramafiques

Anomalies négatives en : Nb, Ta (fortes), P (faible);

Anomalies positives en : La, Ce (fortes)

Leucogabbro

Anomalies négatives en : Nb,Ta, P (fortes), Ti (faible);

Anomalies positives en : La, Ce, Nd (fortes), Hf, Gd (faibles)

(Diagrammes)

Diagrammes de Harker (MgO vs les éléments majeurs)

Le contenu en MgO est utilisé dans les diagrammes de Harker comme indice de différenciation magmatique. Mis à part le C2O5, tous les oxydes majeurs montrent une corrélation négative avec le MgO, des tendances compatibles avec une évolution par un processus de cristallisation fractionnée.

Complexe de Mabille (nAmbi4)

(2 échantillons)

Péridotite (lherzolite)

 

(Diagrammes)

(Diagrammes)

Tholéitique

(Diagrammes)

Ne s’applique pas. 62,95 à 71,34

0,77 < (La/Yb)N < 0,82

0,76 < (La/Sm)N < 0,77

0,98 < (Gd/Yb)N < 1,04

0,59 < Eu/Eu* < 1,29

(Diagrammes)

Profil relativement plat;

Anomalie négative en : P (faible)

(Diagrammes)

Diagrammes de Harker (MgO vs les éléments majeurs)

Le contenu en MgO est utilisé dans les diagrammes de Harker comme indice de différenciation magmatique. Mis à part le C2O5, tous les oxydes majeurs montrent une corrélation négative avec le MgO, des tendances compatibles avec une évolution par un processus de cristallisation fractionnée.

Complexe de Maingault (nAmng2)

(5 échantillons)

Gabbro et gabbro à olivine

 

(Diagrammes)

(Diagrammes)

Tholéitique

(Diagrammes)

Ne s’applique pas. 27,21 à 49,55

0,92 < (La/Yb)N < 4,91

0,90 < (La/Sm)N < 2,05

1,02 < (Gd/Yb)N < 1,99

0,82 < Eu/Eu* < 1,09

(Diagrammes)

Anomalie négative en : P (faible);

Anomalies positives en : Nb, Ta, La, Ce, Ti (faibles)

(Diagrammes)

Diagrammes de Harker (MgO vs les éléments majeurs)

Le contenu en MgO est utilisé dans les diagrammes de Harker comme indice de différenciation magmatique. Mis à part le C2O5, tous les oxydes majeurs montrent une corrélation négative avec le MgO, des tendances compatibles avec une évolution par un processus de cristallisation fractionnée.

Complexe de Maingault (nAmng3)

(3 échantillons)

Péridotite (lherzolite)

 

(Diagrammes)

(Diagrammes)

Tholéitique

(Diagrammes)

Ne s’applique pas. 69,32 à 70,72

0,68 < (La/Yb)N < 1,01

0,81 < (La/Sm)N < 1,28

0,73 < (Gd/Yb)N < 1,00

0,58 < Eu/Eu* < 1,32

(Diagrammes)

Profil relativement plat;

Anomalies négatives en : Nb, Ta (modérées)

(Diagrammes)

Diagrammes de Harker (MgO vs les éléments majeurs)

Le contenu en MgO est utilisé dans les diagrammes de Harker comme indice de différenciation magmatique. Mis à part le C2O5, tous les oxydes majeurs montrent une corrélation négative avec le MgO, des tendances compatibles avec une évolution par un processus de cristallisation fractionnée.

Les valeurs plus élevées en K2O dans les roches ultramafiques du Complexe de Maingault s’expliquent par la présence de phlogopite dans l’assemblage minéralogique (altération potassique).

 

Références

Publications du gouvernement du Québec

BEAUCHAMP, A.-M., 2019. Géologie et potentiel minéral de la région du lac Cadieux, sous-provinces d’Opatica et d’Opinaca, Eeyou Istchee Baie-James, Canada, MERN; BG 2019-02, 2 plans.

Autres publications

BHATIA, M.R., CROOK, A.A.W., 1986. Trace element characteristics of graywakes and tectonic setting discrimination of sedimentary basins. Contributions to Mineralogy and Petrology; volume 92, pages 181-193. doi.org/10.1007/BF00375292

COX, K.G., BELL, J.D., PANKHURST, R.J., 1979. The Interpretation of Igneous Rocks. George Allen & Unwin; 450 pages.

DEBON, F., LEFORT, P., 1983. A chemical-mineralogical classification of common plutonic rocks and associations. Transactions of the Royal Society of Edinburgh, Earth Sciences; volume 73, pages 135-149. doi.org/10.1017/S0263593300010117

DE LA ROCHE, H., LETERRIER, J., GRANDCLAUDE, P., MARCHAL, M., 1980. A classification of volcanic and plutonic rocks using R1-R2 diagrams and major element analyses – its relationships with current nomenclature. Chemical Geology; volume 29, pages 183-210, doi.org/10.1016/0009-2541(80)90020-0.

FROST, B.R., BARNES, C.G., COLLINS, W.J., ARCULUS, R.J., ELLIS, D.J., FROST, C.D., 2001. A geochemical classification for granitic rocks. Journal of Petrology; volume 12, numéro 11, pages 2033-2048. doi.org/10.1093/petrology/42.11.2033.

HERRON, M.M., 1988. Geochemical classification of terrigenous sands and shales from core or log data. Journal of Sedimentary Petrology; volume 58, pages 820-829. doi.org/10.1306/212F8E77-2B24-11D7-8648000102C1865D

IRVINE, T.N., BARAGAR, W.R.A., 1971. A guide to the chemical classification of common volcanic rocks. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 8, pages 523-546. doi.org/10.1139/e71-055

JENSEN, L.S., PYKE, D.R., 1982. Komatiites in the Ontario portion of the Abitibi belt. In Komatiites (Arndt, N.T. and Nesbitt, E.G., editors). Allen and Unwin, London; pages 147-157.

MANIAR, P.D., PICCOLI, P.M., 1989. Tectonic discrimination of granitoids. Geological Society of America Bulletin; volume 101, pages 635-643. doi.org/10.1130/0016-7606(1989)101<0635:TDOG>2.3.CO;2

MCDONOUGH, W.F., SUN, S.S., 1995. The composition of the earth. Chemical Geology; volume 120, pages 223-253. doi.org/10.1016/0009-2541(94)00140-4

MCLENNAN, S.M., HEMMING, S.R., MCDANIEL, D.K., HANSON G.N., 1993. Geochemical approaches to sedimentation, provenance, and tectonics. Geological Society of America; Special Paper; volume 284, pages 21–40. doi.org/10.1130/SPE284-p21

MESCHEDE, M. 1986. A method of discriminating between different types of mid-ocean ridge basalts and continental tholeiites with the Nb-Zr-Y diagram. Chemical Geology 56; pages 207-218. doi.org/10.1016/0009-2541(86)90004-5

MIDDLEMOST, E. A. K.1985. Magmas and Magmatic Rocks. An Introduction to Igneous Petrology. Longman, London; 266 pages.

NESBITT, H.W., 2003. Petrogenesis of siliciclastic sediments and sedimentary rocks. In Lentz, D.R., ed., Geochemistry of Sediments and Sedimentary Rocks: Evolutionary Consideration to Mineral Deposit-Forming Environments. Geological Association of Canada; volume 4, pages 39-51.

PALME, H., O’NEILL, H.S.C., 2004. Cosmochemical estimates of mantle composition. In Treatise on Geochemistry. (Holland, H.D. and Turrekian, K.K. editors), Elsevier, Amsterdam, The Netherlands; volume 2, pages 1-38.

PEARCE, J.A., HARRIS, N. B. H., TINDLE, A. G., 1984. Trace element discrimination diagrams for the tectonic interpretation of granitic rocks. Journal of Petrology, volume 25, pages 956-983. doi.org/10.1093/petrology/25.4.956

PEARCE, J.A., 1996. A User’s guide to basalt discrimination diagrams. In Trace element geochemistry of volcanic rocks: applications for massive sulphide exploration (Wyman, D.A., editor). Geological Association of Canada; Short Course Notes, volume 12, pages 79-113.

PEARCE, J.A., 2008. Geochemical Fingerprinting of Oceanic Basalts with Applications to Ophiolite Classification and the Search for Archean Oceanic Crust. Lithos, 100, pages 14-48. doi.org/10.1016/j.lithos.2007.06.016

PEARCE, J.A., NORRY, M.J., 1979. Petrogenetic Implications of Ti, Zr, Y, and Nb Variations in Volcanic Rocks. Contributions to Mineralogy and Petrology; volume 69, pages 33-47. doi.org/10.1007/BF00375192

PETTIJOHN, F.J., POTTER, P.E., SIEVER, R., 1972. Sand and Sandstones. Springer-Verlag, New York; 618 pages.

ROSS, P.S., BÉDARD, J.H., 2009. Magmatic affinity of modern and ancient subalkaline volcanic rocks determined from trace-element discriminant diagrams. Canadian Journal of Earth Science; volume 46, pages 823-839. doi.org/10.1139/E09-054

STRECKEISEN, A., 1976. To each plutonic rock its proper name. Earth-Science Reviews; volume 12, pages 1-33. doi.org/10.1016/0012-8252(76)90052-0

TRÉPANIER, S., 2011. Guide pratique d’utilisation de différentes méthodes de traitement de l’altération et du métasomatisme. CONSOREM, UQAC; projet 2008-07, 2019 pages.

WINCHESTER, J.A., FLOYD, P.A., 1977. Geochemical discrimination of different magma series and their differentiation products using immobile elements. Chemical Geology; volume 20, pages 325-343. doi.org/10.1016/0009-2541(77)90057-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16 décembre 2020